Disponibles 24h/7j, les agents virtuels conversationnels connaissent un intérêt croissant de la part des marques. Les domaines d’activités concernés ne cessent de s’élargir, de même que les interactions proposées aux utilisateurs. Découvrons-en 12 exemples de chatbots, représentatifs de la diversité des activités dans lesquelles on peut les utiliser.

1-  L’assistant virtuel qui vous trouve un job

Afin d’accompagner les candidats dans leur recherche, Adecco France propose un chatbot accessible directement via Facebook Messenger. « Aloha » répond instantanément aux questions des candidats pour mieux les guider et les aider à cibler les offres qui leur conviennent. Lorsqu’une offre correspond à sa demande (sur la base d’un ciblage par domaine d’activité et par zone géographique), le candidat est orienté sur le site adecco.fr. Il pourra alors soumettre sa candidature. En sauvegardant sa recherche, le candidat peut en outre être averti par le chatbot dès que de nouvelles offres similaires paraissent.

2- L’assistant virtuel qui prend vos rendez-vous

Google propose « Duplex », un assistant capable de vous prendre un rendez-vous chez le coiffeur ou de vous réserver une table dans un restaurant (au lancement : aux États-Unis uniquement). La fluidité des interactions avec l’appelé et les nuances dans les réponses apportées, démontrées dans une conférence live mi 2018, ont fait beaucoup parler de cet assistant. A noter qu’avant chaque appel, Duplex s’identifie en tant que « service de réservation automatisé de Google », et informe son interlocuteur qu’il est enregistré.

3- L’assistant conversationnel qui réserve votre billet de train

Voyage-SNCF a été pionnier dans la mise en place de chatbot :  son agent de voyage virtuel a vu le jour dès 2016. Le chatbot a simplement besoin de se faire préciser une date de départ et une destination pour proposer les différents trains disponibles, et réserver le billet choisi en un clic.

4- L’assistant virtuel qui réserve votre table au restaurant

Autre exemple de chatbot utile dans sa vie quotidienne, « Gaston » est un chatbot sur Messenger qui permet à ses utilisateurs de localiser le restaurant « 17:45 », consulter sa carte et réserver à n’importe quel moment de la journée. Un excellent choix pour ce restaurant qui jouit d’une forte communauté Facebook (plus de 3.000 fans en moins de 6 mois) avec une appréciation moyenne de 5/5 sur 149 avis.

5- L’assistant virtuel bancaire

La Société Générale a lancé son propre chatbot sur Facebook Messenger. Équivalent virtuel du conseiller financier, cet agent virtuel délivre conseils et réponses sur des questions financières, allant de la gestion de son budget à la recherche d’opérations par date, libellé et montant. Connecté aux comptes courants du client, « SoBot » répond immédiatement, dans un mode de conversation écrite en langage naturel.

6- Le chatbot qui guide dans l’actualité politique

Le journal Le Parisien a fait l’expérience du chatbot lors des élections présidentielles françaises de 2017. Le quotidien permettait à ses lecteurs de converser avec un chatbot par messages privés (sur ses comptes Twitter) pour recevoir instantanément les propositions des différents candidats sur tout un panel de thématiques.

7- L’assistant virtuel qui trouve l’âme sœur

Chez Meetic,on trouve un exemple de chatbot au travers d’unagent virtuel qui sur Messenger engage les utilisateurs à créer leur profil après avoir recueilli des informations sur leur identité et leur géolocalisation. La force de cet agent conversationnel (« Lara » de son petit nom) : l’incitation à l’action finale, qui amène l’utilisateur à aller au terme du processus d’inscription pour obtenir une sélection de profils adaptés à sa recherche amoureuse.

8- L’assistant virtuel qui trouve les plans culture sur Paris & IDF

« Ask Mona », disponible sur Facebook Messenger, propose des idées de sorties culturelles à Paris et en Ile de France selon l’âge, la localisation, les envies et le budget de l’utilisateur. Ask Mona conseille à chacun des pépites culturelles dans un environnement touristique pourtant déjà très concurrentiel.

9- L’assistant conversationnel qui trouve votre style

« Alphonse » est un chatbot proposé par la Redoute pour incarner le rôle de styliste personnel auprès des clients de la marque. Une fois définis les mensurations, morphologie et goûts vestimentaire, Alphonse propose des tenues idéales, que l’utilisateur n’a plus qu’à ajouter à son panier d’achat. Alphonse vous rend magnifiiiique.

10- Le chatbot qui vous met en beauté

Le « Beauty bot » de Sephora se veut le pendant digital de la conseillère en magasin. L’utilisateur se voit poser quelques questions avant que l’agent virtuel ne lui propose des produits et recommandations personnalisés, que ce soit pour soi-même ou pour un cadeau à offrir. Il peut aussi orienter l’utilisateur vers le magasin le plus proche de sa position géographique, ou le mettre en contact avec le service client de la marque.

11- L’assistant virtuel qui trouve votre cadeau de Noël

Noël 2017 a vu apparaître un expert virtuel (via Messenger) pour aider les clients de Décathlon à trouver le cadeau idéal. Sur un ton délibérément léger et à grand renfort de gifs animés, le « coach » de l’enseigne d’équipements sportifs a misé sur des interactions décalées pour proposer une sélection d’idées cadeaux sportifs en phase avec les réponses de l’utilisateur (type de sport, budget, etc.).

12- L’assistant virtuel qui réalise vos enquêtes téléphoniques

Grace aux progrès de l’intelligence artificielle et du traitement automatique du langage naturel, il est désormais possible de faire appel à un agent virtuel pour réaliser des enquêtes téléphoniques et collecter des données. « Bob-le-Bot » va ainsi appeler les personnes que vous souhaitez sonder, ou bien celles dont vous voulez vérifier les données. Avec son langage naturel, le robot vocal se charge de poser les questions, d’enregistrer et classer les réponses.

Quelques agents virtuels qui marchent en chiffres

  • Le chatbot Meetic représente plus de 300.000 inscrits / mois, et un coût d’acquisition 3 fois moins élevé que depuis son site internet.
  • Le cabinet d’études Gartner estime qu’en 2022, le nombre d’interactions réalisé exclusivement par des téléconseillers humains ne représentera que 15% du total des interactions. 64% des interactions se feront en mode recherche « self-care » et 21% via un téléconseiller assisté par un agent virtuel.